Adocia obtient un premier dédommagement d’Eli Lilly

Le 21 Août 2018
Imprimer

Le tribunal de l’association américaine d'arbitrage vient de donner raison à Adocia dans le différend qui l’oppose au géant de l’Illinois Eli Lilly. Les juges ont accordé 11,6 M$ à la biopharm lyonnaise, soit le dédommagement correspondant à une première demande d'arbitrage, d’octobre 2017, en raison des changements apportés par Lilly au programme de développement de l’insuline ultra-rapide d’Adocia. Cette dernière va soumettre séparément des demandes de paiement d’intérêts et de remboursement des frais et honoraires engagés au titre du litige.
Une seconde demande, déposée en février et portant sur 200 M$ « au titre du détournement et de l'utilisation abusive par Lilly d'informations confidentielles et de découvertes appartenant à Adocia, ainsi que de la violation par Lilly de plusieurs accords de collaboration et de confidentialité », devrait être tranchée début 2019.
On rappelle qu’en janvier 2017, les dirigeants d’Eli Lilly avaient dénoncé unilatéralement la collaboration initiée avec Adocia pour le développement d’une insuline ultra-rapide (BC Lispro), préférant se concentrer sur leur propre version du produit. Les responsables de la biopharm estiment avoir été gravement lésés par ce revirement qu’ils considèrent comme abusif. En milieu de matinée, ce 21 août, le cours de l’action Adocia s’était apprécié de près de 5 % au SRD de la Bourse de Paris.