Eli Lilly s’empare de Loxo Oncology pour 8 Md$

Le 07 Janvier 2019
Imprimer

Ce début d’année 2019 est propice aux fusions-acquisitions. Après BMS et Celgene, c’est au tour d’Eli Lilly d’annoncer le rachat de son compatriote Loxo Oncology, une biopharm californienne qui développe des traitements contre des cancers rares provoqués par des mutations génétiques. L’offre de 235 $ par action représente un montant de 8 Md$, soit une prime de près de 68 % par rapport au cours de clôture du vendredi 4 janvier.
Loxo Oncology, une drug discovery au pipeline très fourni, ne dégage pas aujourd’hui de revenus significatifs (moins de 150 M$ à l’issue des trois premiers trimestres de l’année 2018), mais ce rachat permet à Eli Lilly de s’emparer du Vitrakvi, le premier médicament de la biopharm autorisé tout récemment – fin novembre 2018 – pour le traitement des cancers caractérisés par une fusion du gène NTRK ; il est aujourd’hui commercialisé en partenariat avec Bayer.