Les nouveaux modes d’administration promis à un bel avenir

Le 09 Avril 2008
Imprimer

Le marché pharmaceutique américain sera de plus en plus demandeur de traitements administrés par voie injectable, affirme une étude récente de Freedonia Group que relaie le site web in-Pharma Technologist.com. Si la forme orale reste dominante, un nombre croissant de patients réclame de nouvelles formes galéniques, comme les injectables, mais aussi l’utilisation de technologies orodispersibles ou transdermiques et transmucosales. Freedonia prévoit que le marché de l’administration parentérale va croître de 15 % par an aux Etats-Unis d’ici à 2012 pour atteindre 52 Mds$.
Le marketer américain suggère aussi une croissance rapide du marché des médicaments inhalés, en dépit des échecs récents de l’Exubera de Pfizer ou du candidat Air Insulin d’Eli Lilly. Il est probable que ce mode restera, au moins pour le moment, cantonné aux affections respiratoires. Le succès de l’inhalateur Respimat conçu par Boehringer-Ingelheim pour son traitement des broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) Spiriva en témoigne : + 35 % de progression des ventes en 2007 pour un médicament qui affiche, au total, 1,8 Mds€ de CA. Les patchs transdermiques sont aussi appelés « à une expansion considérable » souligne enfin l’étude de Freedonia.