Takeda sur le point de racheter Shire ?

Le 28 Mars 2018
Imprimer

Est-on à la veille d’une fusion de première importance ? Le laboratoire japonais Takeda (14,4 Md€ de CA), qui est dirigé par le français Christophe Weber, vient de reconnaître « qu’il envisageait de conduire une approche afin de racheter Shire », le champion anglo-irlandais des maladies rares avec ses 11,6 Md€ de CA, dopé depuis deux ans par le rachat de l’américain Baxalta. La démarche en serait à la phase « d’exploration », aucune offre concrète n’ayant encore été présentée au conseil d’administration de Shire.
Selon les analystes, le montant de l’opération pourrait dépasser les 40 Md€ et faire rentrer le nouvel ensemble dans le Top 10 de l’industrie pharmaceutique mondiale, devant GileadAbbVie ou AstraZeneca : elle permettrait également de renforcer les positions de Takeda dans l’oncologie, les pathologies gastro-intestinales et les affections du système nerveux. Ses dirigeants ont rappelé qu’ils envisageaient de multiplier la signature d’accords de partenariats hors de leur marché national, celui-ci étant fragilisé par le recul de la population japonaise. Takeda a déjà à son actif plus d’une centaine d’accords de collaboration ; il a racheté l’an passé pour 4,2 Md€ l’américain Ariad Pharmaceuticals, un spécialiste des traitements du cancer, et a lancé en début d’année une OPA de 520 M€ sur la biopharm belge TiGenix, spécialisée dans la thérapie cellulaire.