Ultra-propreté, un défi pour la pharma

Le 08 Novembre 2017
Imprimer

Ce nouveau supplément d’actulabo, daté du 8 novembre 2017, se penche sur les contraintes réglementaires et techniques qui pèsent sur les industriels de la pharma et des sciences de la vie, utilisateurs de salles blanches et plus largement de process ultra-propres.
Ces contraintes, qui tendent à se durcir sous la pression des autorités de régulation, peuvent être transformées en opportunités lorsque les donneurs d'ordre s'approprient le corpus de bonnes pratiques de fabrication aujourd'hui à leur disposition. À rebours de certaines idées reçues, la lutte contre toutes les formes de contaminations peut se conjuguer avec des logiques de compétitivité.